Saturday, 4 January 2014

3. Les aviateurs / The aircrew

On ne peut parler de l’histoire du réseau Comète sans mentionner qu’avant tout il s’agit d’une histoire humaine, glorieuse et source d’inspiration, racontant comment des gens ordinaires se sont révélés en temps de guerre capables d’accomplir des taches extraordinaires armés simplement de leur seul courage désintéressé. Dans toute discussion des opérations de Comète pendant la deuxième guerre mondiale le facteur humain doit occuper une place prépondérante.

The Comète network is above all else a human story - about how ordinary people in wartime proved capable of some extraordinary achievements, armed with no resources other than their own courage. In any discussion of Comète's operations in WWII, the human element must take centre stage.

Du coté Nazi, les services de sécurité du 3ème Reich s’étaient développés et avaient affiné leurs pratiques depuis 1933. Par contraste, ceux qui s’étaient portés volontaires pour servir Comète pendant l’occupation, étaient, à part une ou deux exceptions, des amateurs sans formation. Quant aux aviateurs, ils avaient été formés pendant deux ans, mais on peut douter qu’on leur ait enseigné les techniques d’évasion dans un pays occupé.

On the Nazi side, the security services of the Third Reich had been developing and refining their practices since 1933. In contrast, those who stepped forward and volunteered to serve Comète during the occupation were completely untrained. As for the aircrew, they'd undergone flying training which lasted up to 2 years. However, it is doubtful whether serious attention had  been given to training in escape and evasion techniques in an occupied country.

Dans cette partie nous nous concentrerons sur les aviateurs : quels hommes étaient-ils et de quels pays venaient-ils?

In this section, we'll look at the Allied aircrews: what kind of men were they and where did they come from?
 
En plus des aviateurs de la RAF britannique, un extraordinaire mélange d’autres nationalités du monde volait avec l’aviation de bombardement britannique, comme des Africains du sud, Américains, Australiens, Belges, Canadiens, Français, Jamaïquains, Néo-Zélandais, Polonais, Rhodésiens, Tchèques et autres. Certains ont servi dans des équipages mixtes, d’autres ont formé leur propre équipage.

In addition to the British, an extraordinary mix of other nationalities world flew with RAF Bomber Command, including Americans, Australians, Belgians, Canadians, Czechs, French, Jamaicans, New Zealanders, Poles, Rhodesians, South Africans and others. Some served in mixed squadrons, some formed their own squadrons.

Si on se demande quelle sorte d’homme ils étaient, il faut se reporter en arrière et nous souvenir qu’au début des hostilités, très peu d’aviateurs étaient déjà allés à l’étranger. Parmi les anglophones bien peu ne possédaient qu’une connaissance très scolaire du français, sans parler des autres langues européennes. Ils étaient également très jeunes, la majorité d’entre eux autour de 20 ans et un homme de 25 ans aurait été considéré comme un grand-père. Finalement un grand nombre d’entre eux étaient des débutants. Il ne faut pas oublier que dès qu’ils avaient fini leur formation ils intégraient un équipage et se trouvaient lancés dans l’impitoyable champ des opérations.

Pont Saint-Esprit, Bayonne
Nerveux - nervous?
In answer to the question what they were like, we have to cast our minds back to those years and remind ourselves that, at the outbreak of hostilities, very few of the aircrew would have travelled abroad. Of the English speakers, few would have had much more than a smattering of schoolboy French at best, let alone any of the other European languages. They were also very young - the majority being in their late teens and early twenties - and a 25 year old would be referred to as "Grandpa". Finally, many were very new to aviation. It must be remembered that as soon as they finished training they were crewed up and thrown into the pitiless cauldron of operations.

Le réseau Comète seul n’aurait eu qu’une utilité très limitée sans les aviateurs évadés et de même sans Comète il aurait été extrêmement risqué pour les aviateurs évadés de se déplacer sans être repérés dans les territoires occupés. Malgré les qualités de débrouillardise inhérente de tout aviateur on peut douter que n’importe le quel de ceux dont l’avion avait été abattu au-dessus du nord de la France, la Belgique et le Pays-Bas, aurait été capable de regagner par leurs propres moyens le Pays Basque, de franchir les Pyrénées et de prendre contact avec les autorités du consulat britannique en Espagne sans l'aide de l'organisation de Comète qui leur apportèrent nourriture, lodgement et leur fournirent de faux papiers.

The Comète network on its own would have been of limited utility without the evading aircrews and equally, without Comète, it would have been extremely hazardous for evading aircrews to move undetected through occupied countries. Despite the resourceful qualities inherent in the aircrew mentality, it is questionable whether many, if any, of those shot down over northern France and the Low Countries would have been able to find their own way down to the Pays Basque, cross the Pyrenees and make contact with British diplomatic staff in Spain without being fed, clothed, accommodated and issued with forged papers by the Comète organisation.

Cette photo composite est formée de celles des aviateurs qui ont réussi à retourner au Royaume Uni grâce à Comète et cela représente à peu près la moitié du nombre total de ceux qui réussirent à regagner leur pays. Cela est la preuve vivante du succès de Comète qui réalisa le but initial d’Andrée De Jongh. Ces hommes et tant d’autres militaires et civils ont une immense dette de reconnaissance envers ces courageux bénévoles de Comète car beaucoup d’entre eux ont enduré l’incarcération - et pire.
This composite image is made up of aircrew who were successful in returning to the UK thanks to Comète - and it represents around half of their total number. This provides a graphic illustration of just how successful Comète was in achieving Andrée De Jongh's original aim. These men and many others - military and civilian alike - owe an immense debt of gratitude to those gallant Comète helpers, many of whom were to endure incarceration - and worse.  


Photo Credit: Brigitte d'Oultremont, Président, Comète Kinship 

Le simple énoncé des faits est révélateur. Les aviateurs de l’aviation de bombardement de la RAF ont subi un niveau de pertes élevé: 55,573 tués sur un total de 125,000 engagés (44% de tués), 8,403 autres furent blessés au combat et 9,838 furent faits prisonniers de guerre. La 8ème Air Force (USAAF) a subi plus de 47,000 pertes dont 26,000 morts.


The bare facts are chilling and are simply told. Aircrew assigned to RAF Bomber Command suffered an extremely high casualty rate: 55,573 killed out of a total of 125,000 aircrew (a 44% death rate), a further 8,403 were wounded in action and 9,838 became prisoners of war. The USAAF 8th Air Force suffered more than 47,000 casualties, with more than 26,000 dead. 

The vital task of bombing Germany fell to RAF aircrews with an average age of just 22 - they faced some of the most terrifying combat conditions of WWII. Bomber Command was the only arm of the British forces to continually attack the German homeland throughout the war. The price was high. For every 100 bomber aircrew:

51 were killed on operations 
9 were killed on active service 
3 were seriously injured 
12 were taken prisoner of war 
1 was shot down and evaded capture
24 survived
(Photo credit: Bomber Command Museum of Canada)
Le lien entre les membres d’équipage de bombardier était très fort et leur état d’esprit se reflète sur cette photo. C’est celle de l’équipage de l’escadrille du Lancaster numéro 44 et elle a été prise le 29 janvier 1944 à leur retour de leur 30ème opération (finissant ainsi leur “tour”) et leur 9ème sortie sur la cible la plus dangereuse de toutes: Berlin. L’avion repartit pour Berlin la nuit suivante avec un autre équipage mais s’écrasa lors d’un atterrissage forcé. Tous ceux qui étaient à bord périrent. La durée opérationnelle de cet avion (ND514) fut de 9 jours.

The bond between the members of a bomber crew was intense and one can sense their spirit in this photograph. It was taken on 29 January, 1944 of a No. 44 Squadron Lancaster crew. They had just returned from their thirtieth operation (thus completing their "tour") and their ninth trip to the most dangerous target of all: Berlin. The aircraft was flown to Berlin by another crew the following night but was destroyed while attempting a crash landing. All aboard were killed. The operational life of this aircraft (ND514) was just nine days. Here's an actual recording made in flight by BBC war correspondent Wynford Vaughan-Thomas during a Lancaster raid to the "Big City" (as Berlin was known) on 3rd September 1943.


Il n’existe qu’un seul film en couleur dépeignant la vie sur la ligne de front d’une base d’aviation de bombardement de la RAF et il a été réalisé par le Group Captain Iliffe Cozens, commandant de la base de la RAF de Hemswell (22 km au nord de Lincoln). C’était un photographe amateur passionné et son film est un document unique des bombardements de nuit en Allemagne pendant la 2ème guerre mondiale.

There is only one solitary colour film in existence that portrays life on a front line RAF Bomber Command station and it was filmed by Group Captain Iliffe Cozens, station commander of RAF Hemswell (14 miles north of Lincoln). He was a keen amateur photographer and his film stands as a unique record of the nightly air raids made on Germany during World War II. 

Il n’y a pas d’acteurs. Les évènements montrés racontent ce qui s’est vraiment passé. Le film contient de rares séquences en couleur du groupe No.1 de la Royal Air Force, avec des bombardiers Avro Lancaster, en action pendant l’hiver 1943. A cette époque là, l’aviation de bombardement de la RAF effectuait des bombardements aériens presque tous les soirs au coeur de l’Allemagne.
There are no actors – the events shown are the real thing as they happened. The film contains rare colour footage from No. 1 Group, Royal Air Force, operating Avro Lancaster bombers, in action, during the winter of 1943. At that time, RAF Bomber Command was sending massive raids almost every night into the heart of Germany.

C’est l’histoire de l’un de ces bombardements, une attaque sur Berlin, la cible probablement la mieux défendue de toutes et requérant le plus grand courage des aviateurs. Des milliers d’hommes périrent ou furent blessés pendant les longues, froides et extrêmement dangereuses missions au-dessus de l’Allemagne du nord suivies d’un atterrissage difficile en Angleterre par temps d’hiver. On peut imaginer la terreur qu’ils éprouvaient la plus part du temps, mais aucune trace de doute ou d’anxiété sur ces visages de courage dans le film de  Iliffe Cozens. Bien que certaines scènes aient du être recrées pour des raisons techniques, ne vous y trompez pas, le raid aérien est réel.
This is the story of one of them, an attack on Berlin, probably the most heavily defended target of them all and one which made terrible demands on the courage of the aircrew. On the long, cold and desperately dangerous missions over northern Germany and back to a difficult landing in a wintry England, thousands of men died or were wounded. One must imagine that they were terrified much of the time, but there is very little sign of doubt or anxiety on the brave faces in Iliffe Cozens' film. Although certain scenes had to be re-created for technical reasons, make no mistake, the raid is a real one.

Il révèle des faits qui donnent à réfléchir, comme la durée de vie moyenne d’un bombardier Lancaster en opération qui était seulement de 40 heures de vol.

He reveals some sobering facts - such as the average life expectancy of a Lancaster bomber in operations was only 40 flying hours.
     
Le film moderne de la "Memphis Belle" est bien connue - mais voici 1943 documentaire original réalisé par William Wyler. Le "Memphis Belle" était un Boeing B-17F Flying Fortress, le premier bombardier américain et l'équipage de remplir vingt-cinq missions en territoire ennemi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il met en évidence une mission à Wilhelmshaven: tâches de l'équipage au sol, l'équipage briefing, et le plan détaillé de raids coordonnés destinés à tromper les attaques ennemies, pare-balles et des chasseurs. Après la Memphis Belle retourne, l'équipage reçoit le Distinguished Flying Cross et sont visités par de nombreux dignitaires. A propos de "Dame Satan" qui apparaît à 07:50 - ce B-17 a été abattu à seulement 3 mois plus tard, le 17 Août '43 et certains membres de l'équipage a réussi à échapper à succès avec l'aide de Comète.
  
The modern-day film of the "Memphis Belle" is well known - but here is the original 1943 documentary directed by William Wyler. The "Memphis Belle" was a Boeing B-17F Flying Fortress, the first American bomber and crew to complete twenty-five missions over enemy territory in World War II. It highlights a mission to Wilhelmshaven filmed on 15th May '43: ground crew duties, flight crew briefing, and the elaborate plan of coordinated raids intended to fool the enemy, flak and fighter attacks. After the Memphis Belle returns, the crew is awarded the Distinguished Flying Cross and are visited by many dignitaries. Note "Dame Satan" that appears at 07:50 - this B-17 was shot down just 3 months later on 17th August '43 and some crew members managed to evade successfully with Comète's help.


Tels étaient les hommes qui partis envol, avaient affronté des bombardements périlleux avant que leur avion ne soit abattu - et y avaient survécu. Maintenant il fallait faire face à une nouvelle mais différente bataille pour sauver leur vie: une bataille pour laquelle ils n’avaient pas reçu de formation et pour laquelle il n’y avait pas de règles. C’était un nouveau défi qui ferait appel à toute leur force intérieure, à toutes leurs ressources et leur intelligence. Avec l’aide de tous les courageux bénévoles de Comète, et des guides, ils survivraient à cette nouvelle épreuve.

These, then, were the men who had flown and survived hazardous bombing sorties until they'd been shot down - and survived. Now though they were entering a new and very different battle for survival: one for which they had not been trained and one for which there were no rules. This was a new kind of challenge that would demand all of their inner strength, resourcefulness and wits. Helped by the many courageous Comète volunteers and guides they would survive this too.




No comments: